Ethel

Âge : 70
Âge lors de l’ascension : 21
Origine : Akarios, île de Poéta.

Serveur : Les 12 Opprobres.

Histoire :

Enfant unique et arrivée sur le tard, arrière arrière arrière petite fille de daeva, Ethel fut choyée par ses parents. Paysans parvenus, ils étaient très attentifs à toujours faire bonne figure parmi les notables d’Akarios. Ils ne regardèrent jamais à la dépense pour leur fille chérie.

La petite Ethel se mua en une adolescente douce, pieuse, savante et d’excellentes manières.

Pour ses douze ans elle obtient de ses parents qu’ils organisent une fête particulièrement impressionnante. Des grandes crêtes à queue d’éventail furent même importés d’Eltnen en cadeau et une course fut organisée dans le village pour la petite princesse et ses invitées. L’évènement fit sensation et ça n’est pas sans fierté que la petite famille accepta les félicitations et les hourras des invités et des curieux.

Quand vint la course, Ethel se jeta corps et âme dans la compétition et sa volonté de gagner tordit ses traits. L’enfant voulait gagner à tout prix, elle tenait la bride du grande crête très haute et terriblement fort, l’animal courut tant et plus qu’il arriva effectivement le premier, de très loin. Polinia qui était présente détecta tout de suite quelque chose d’anormal. Le lendemain, alors que la place centrale du village raisonnait encore des cris et des vivats en l’honneur de la reine de la fête, les domestiques enterraient en toute discrétion le grande crête décédé peu après la course tandis que l’enfant et ses parents étaient convoqués par Asteros.

Le prêtre s’entretint très longuement avec la charmante Ethel, puis avec ses géniteurs. Le verdict tomba vite et emplit d’abord la famille de stupéfaction : Ethel avait hérité du Don. La nouvelle eut tôt fait de se répandre sur l’île, les heureux parents ne tarissaient plus d’éloge.
Ethel ne broncha pas quand son rythme de vie se trouva chamboulé de la pire des façons. Lever à l’aube, entraînement physique, arts de la guerre, maniement des armes, théorie et pratique de la manipulation de l’éther… En souvenir de leur bisaïeul, ses parents avaient décidé de faire d’elle un daeva de grand renom. En ce sens rien ne lui fut épargné. Sous leurs regards fiers et décidés, Ethel fut contrainte de suivre une formation exagérément poussée.

La gamine fit preuve d’une volonté sans faille et apprit toutes ses leçons. Elle se passionna rapidement pour les sciences de l’éther et su trouver, sur l’île, de nombreuses personnes pour lui enseigner aussi l’art des potions et la connaissance des plantes.

Son entraînement militaire par contre n’était pas très efficace et ses progrès demeurèrent vraiment lents. Il fallu plusieurs années aux parents pour trouver le bon maître d’armes. Ce fut un jeune daeva réserviste au regard émeraude qui su lui insuffler la passion des combats. L’entraînement avait lieu à l’abri des regards, et bien que la pédagogie du daeva fut particulière, les progrès d’Ethel furent réels et validés par Kunandes en personne.

Le jeune fille et son maître d’armes passaient beaucoup de temps ensemble. Les deux jeunes gens furent surpris en train de s’embrasser. Les parents firent tout pour étouffer le scandale comme à leurs yeux s’en était un. Le guerrier fut renvoyé et l’innocente Ethel privée d’entraînement un moment par voie de conséquence.

Soucieuse que son avenir de daeva ne soit pas compromis par un quelconque retard dans son entraînent, Ethel convainquit Polinia d’intercéder auprès de ses parents pour être envoyée à Sanctum. Mais les deux parents ne voulurent rien savoir et la jeune fille dû prendre son mal en patience. Elle se rapprocha énormément de Polinia et passa de nombreuses heures à l’interroger. Il sembla qu’elle s’était fait une raison.

Dans l’année qui suivit son père mourut sous les crocs et les griffes d’animaux sauvages alors qu’il inspectait leurs terres. La mère et la fille furent extrêmement touchées par cette disparition soudaine. Mais comme la mère perdait doucement le goût de vivre, empoisonnée par son chagrin, la jeune femme se morfondait de plus en plus. Polinia intervint à nouveau et obtint enfin qu’Ethel soit envoyée au Lyceum à Sanctum.

Très concentrée sur son avenir qui se jouait alors au Lyceum, Ethel n’eut pas la possibilité de retourner à Poéta pour l’enterrement de sa mère. Elle en fut très affectée mais prit sur elle de n’en rien montrer, comme toujours.

Le jour tant attendu de son ascension vint enfin. Ethel fut faite daeva. Elle se conduisit parfaitement lors de la cérémonie et su contenir sa joie et son émotion. Tout s’enchaîna rapidement pour elle ensuite. Élève véritablement appliquée et attentive, elle put rapidement suivre toutes les formations dispensées aux jeunes daevas. Quand il fut venu de se choisir une vie, elle rejoignit les laboratoires et les ateliers, exprimant le désir de s’adonner à la recherche fondamentale.

Aujourd’hui Ethel fréquente principalement la bibliothèque pour ses recherches, et le Lyceum. Il arrive même qu’elle y officie bénévolement. On peut aussi la trouver dans les ateliers d’alchimie où elle teste des substances entre elles selon un protocole qu’elle s’est inventé.

Elle est également l’auteur de plusieurs écrits véritablement techniques -et complètement abscons pour un néophyte- concernant l’éther, son domaine d’expertise.

~~oOo~~

Lire entre les lignes :

Ethel est une femme absolument charmante en tout point, sauf qu’en réalité c’est une psychopathe qui n’aime qu’elle-même et qui rêve de dominer tous ceux qui la côtoient de près ou de loin.

Elle est gravement cinglée mais suffisamment intelligente pour le cacher.

Elle est responsable de la mort de ses parents et le grand crête est bien mort suite à sa maltraitance lors de la course quand elle avait 12 ans…

Il n’y a pas grand-chose qui lui soit arrivé qu’elle n’aurait pas décidé et murement réfléchit, car en bonne psychopathe elle n’éprouve absolument aucun sentiment.

Déposez ici votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :