Bruine

Âge apparent :  + de 30 ans.
Âge réel : un peu plus de 4 siècles
Race : Asmodienne
Sexe : Féminin
Classe : Templière

Serveurs : Dioscuria puis Songes d’Atréia

Description physique :

Bruine a laissé pousser ses cheveux noirs très longs et les tient habituellement resserrés en une grosse tresse cerclée de cuir. Cependant elle sort rarement sans un couvre-chef, elle fait alors un chignon de sa tresse.
Son visage est fin et ses traits sont relativement délicats bien qu’elle ne soit pas une beauté à proprement parler. Ses pupilles claires confèrent à son regard une sorte de mélancolie qui lui va bien. Son regard est par ailleurs souvent triste, bien malgré elle.
Sa silhouette est modelée par des années d’exercice, mais ses muscles ne sont pas excessivement développés. Tout dans la façon qu’elle a de se tenir l’annonce prête au combat, même habillée de vêtements civils.

Histoire :
(ici une suite de point pour présenter l’idée générale)

  • Bruine est le second enfant d’une longue fratrie. Ses parents étaient des petits propriétaires terriens sans fortune, renommée ni histoire particulière. Elle a embrassé une carrière militaire avant même son ascension et est sortie de l’académie sans y avoir brillé. Elle a été ensuite affectée dans l’armée régulière.

  • Elle rencontre le Daeva Tankred, centurion templier dans cette même armée. Leur coup de foudre a pour quasi immédiate conséquence l’ascension de Bruine (le temps qu’elle se rende compte de ce qui lui arrive*). Leur liaison fut d’abord très discrète en raison du grade de Tankred et puis finalement ils se marièrent, sans en faire la publicité, selon la tradition.

  • Bruine intégra le même corps d’armée que son époux et ils combattirent côte à côte pendant près d’un siècle et demi. Leur entente parfaite fit d’eux une arme redoutable et souvent utilisée notamment pour infiltrer le Dredgion.

  • Naquit un fils, pendant ce temps, qui eut lui même le temps de grandir à son tour et d’épouser une femme qui lui donna des enfants… Tankred et Bruine, chaque fois qu’ils en avaient la possibilité, retournaient vivre auprès de leur fils, et puis à sa mort, auprès de leurs petits enfants, leur apportant revenus et protection.

  • Tankred fut porté disparu lors d’une mission en Dredgion. Bruine fut anéantie par la perte de son aimé et se retira du monde, incapable d’accepter la vérité.

  • Elle vécut ensuite en ermite, laissant les liens avec ses descendants se distendre doucement, trop accaparée par sa douleur.

  • Quand enfin la solitude finit par trop lui peser, elle regagne Pandaemonium, presque anonymement, et devient l’apprentie d’un alchimiste réputé. C’est pour elle un peu un retour progressif à la civilisation. Elle finit par trouver sa place au sein des ateliers, à la fois comme artisan novice et comme gestionnaire des affaires de son mentor.

  • C’est à l’occasion d’une vente privée qu’elle découvre qu’un de ces descendants est devenu daeva à son tour, et engagé dans la guerre contre Elyséa. Cette nouvelle lui redonne le goût à la vie, et au combat.

  • Elle se réengage rapidement dans l’armée, en taisant ses états de service passés, et pensant pouvoir surveiller, pour le protéger, son descendant à son insu.

(Elle n’a aucune possibilité de savoir si dans l’armée on sait qui elle est -ou qui elle a été plus exactement-. En outre le descendant pourra très bien être incarné par un joueur si un jour quelqu’un est tenté)

Description psychologique :

Cette templière est une daeva pieuse, concernée par l’avenir de sa nation, et prête à l’ultime sacrifice. Elle n’en reste pas moins une femme simple. Elle ne recherche pas les honneurs et fait le plus souvent preuve d’humilité. D’une nature plutôt discrète et pudique, elle préfère éviter de parler d’elle-même.
Sérieuse, appliquée, de bonne volonté… ces qualités font d’elle une excellente recrue quelque soit l’organisation et la fonction.
Par la force des choses, elle a acquit un certain recul par rapport aux trivialités du quotidien, ce qui peut parfois la faire passer pour une personne insouciante ou étourdie en dehors du « travail ».
Elle reste sensible bien qu’elle assure aujourd’hui avoir fait le deuil de feu son époux.
Sa principale motivation est son sens du devoir, mais elle a aussi développé un très fort attachement à la « famille » dans un sens plus étendu et peu commun.

~~oOo~~

Un tiroir de plus…

Ce personnage n’a pas d’intention cachée et a tendance à dire la vérité, même si ça n’est pas à son avantage (et surtout dans ce cas d’ailleurs, c’est bien plus amusant).

Très maternelle, elle s’avère souvent un peu trop protectrice.

Son humilité excessive la dessert, à l’évidence, mais n’est que le reflet de sa très grande fragilité émotionnelle car en réalité elle pleure toujours son époux disparu.

Elle puise sa force dans la prière, c’est une mystique au point qu’elle « entend des voix », quand elle prie. Ces voix l’apaisent et soulagent un peu son cœur malheureux. Pour elle, ce sont forcément des voix qui chantent l’amour fervent. Elle peut éventuellement emmener un autre daeva dans sa transe s’il accepte de lier son éther au sien…. Tout un poème.

Cela fait d’elle une illuminée qui peut basculer à tout moment selon comment les évènements la malmènent (ou pas).

Déposez ici votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s