Nouvelles anciennes menaces

gw740

14ième jour du Zéphyr 1327 Ap. E

Mes sautes d’humeur ont cessé, je crois. Il y a des évidences qu’on ne peut pas refouler bien longtemps. Fidèle à moi-même, je me trouve complètement stupide après coup. Et j’entends d’ici Silwenne qui me rabrouerait : « Allons Cyrile, tu ne peux pas refuser ta part de bonheur en ce monde !»
Certes non. Je sais trop bien à présent qu’il ne dure jamais.

Laynar m’a fait cadeau d’un chiot, un labrador. Et ma vieille culpabilité refait surface. Je le trouve très mignon, il est un peu pataud et ses sens ne sont pas encore affutés. Je l’ai amené avec moi à la garnison. Comme ça il y aura toujours quelqu’un pour s’occuper de lui. Il faudra lui donner un nom, parce que « petit chien » ça ne fait pas très sérieux tout de même. En tout cas il est hors de question d’en faire un de ces toutous imbéciles qu’on voit parfois au Promontoire.

J’ai pu clore deux enquêtes, ça n’est pas rien. J’avance peu sur cette histoire de secte par contre, je ne sais plus par quel bout empoigner les rares pistes qu’il me reste. Et si j’en crois les propos du pirate, peut être que je fais bien de me contenter de ce que je sais déjà. J’ai cessé de surveiller le Norn constamment, de toutes façons je n’étais plus sur place la moitié du temps.

Je suis très préoccupée à ce sujet car j’ai trouvé des retranscriptions d’histoires d’anciennes peuplades qui font référence au même monstre marin tentaculaire « endormi ». Il s’agirait bien du Dragon des Abîmes. Je n’ose même pas écrire dans le creux de ce journal à quelles conclusions cette réflexion m’amène.

Une horreur me fait penser à une autre : j’ai appris incidemment qu’il y avait eu des meurtres particulièrement sanguinolents très certainement liés au Blanc Manteau. Les corps ont été trouvés dans une cabane dans la Vallée de la Reine, et transportés ensuite à Edlvin. Je suis tombée sur des Veilleurs accompagnés de types en noir, qui suivaient la même piste que moi. Cette « réunion » comme ça par hasard m’a fait un drôle d’effet.

A l’auberge où nous nous sommes restaurés ensuite, j’ai eu bien du mal à me défaire de ma suspicion. Les trois personnes en noir sont des suivants de Grenth, je crois. Ou l’inverse, on les prend pour tels mais ils n’en sont pas. Je n’ai pas bien suivi. En tous cas ils ne sont pas restés longtemps. L’héritier de la maison Lugwin était là également, il semblait bien informé –bien mieux que moi !-. Je ne vais pas rechigner sur un peu d’aide en tous les cas… Ou alors c’est moi qui vais les aider un peu, selon qui prendra les initiatives lors des recherches. Nous avons prévus de nous retrouver rapidement. Si je peux passer à l’auberge demain ce sera bien.

Je sais bien que je ne suis pas tout à fait (parler par euphémisme, c’est si Ascalonien… Il faudra que je soigne ça) sur mon territoire avec cette affaire, mais ça a eu l’air de ne déranger personne. Tant mieux.

Je suis passée au Monastère de Lornar pour y retrouver l’Exploratrice Deirdre de nouveau, avec notre sujet d’étude (secret !). Il faut que je finisse vite de recopier mes notes, sinon elles ne seront pas aussi complètes qu’elles devraient. Nous nous étions longuement entretenues au Promontoire, elle était venue me proposer une nouvelle mission, en quelque sorte. J’en saurai plus demain soir. Nous avons rendez vous avec un de ces amis dans un fort des Collines de Kesse.

 Races-Humans-293x173

Déposez ici votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :